Un soldat russe demande l’asile en France après avoir condamné l’attaque contre l’Ukraine

L’armée russe, Pavel Filatyev, a rompu son silence et condamné l’attaque du Kremlin contre l’Ukraine dans un long texte qu’il a mis en ligne après avoir combattu en Ukraine pendant deux mois et fui la Russie pour demander l’asile politique en France.

Le militaire de 34 ans est arrivé dimanche à Roissy via la Tunisie et a rencontré lundi des agents de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

Le parachutiste, qui a quitté les rangs de l’armée russe pendant un certain temps, et est revenu l’année dernière sur le site de réseautage social 56 basé en Crimée « VKontakte » à la fin du mois d’août.

« Quand j’ai appris que les dirigeants avaient demandé une peine de quinze ans de prison pour avoir fait de fausses déclarations (contre l’armée russe), j’ai réalisé que je n’irais nulle part et que je ne pouvais rien faire pour moi en Russie. « 

Filatev critique l’offensive russe, qui a débuté le 24 février, dans le texte, qui s’appelle « Zov » en russe, ce qui signifie « appel ».

« Nous n’avions pas le droit moral d’attaquer un autre pays, en plus du fait qu’il inclut les personnes les plus proches de nous », a écrit Al-Askari, qui est également le fils d’un Askari servant dans le même 56e régiment servi.

Il parle de forces armées russes brisées, mal équipées et mal entraînées, « comme la Russie est devenue ces dernières années ».

« La corruption se propage d’année en année », a déclaré Filatev. Il a ajouté: « La corruption, le chaos et l’indifférence ont dépassé les limites de ce qui est acceptable », notant qu’il a été rapidement déçu après la signature de l’accord.

Il a ajouté: « J’étais sous le choc les premiers mois. Je me suis dit que c’était déraisonnable et à la fin de l’année, j’ai réalisé que je ne voulais pas servir dans les rangs de ces forces. »

Mais il n’a pas baissé les bras et a été en première ligne lorsque le Kremlin a exigé le début de « l’opération spéciale ». Avec son régiment, il se rendit d’abord à Cherson puis à Mykolaïv, deux villes de la côte de la mer Noire.

« Si en temps de paix l’armée est corrompue et dans un état d’indifférence et d’anarchie, alors il est évident qu’en temps de guerre et de combats, cela est plus évident et le manque de professionnalisme devient plus évident », estime le gouvernement russe. joué un rôle important « en détruisant l’armée héritée de l’Union soviétique », a-t-il déclaré. « .

Après deux mois de combats, au cours desquels il a confirmé que son régiment n’avait participé à aucune opération contre des civils ou des prisonniers, Pavel Filatiev a été évacué pour une blessure à l’œil droit et soigné à Sébastopol, en Crimée.

Il a tenté de démissionner en raison de problèmes de santé, mais ses dirigeants l’ont exhorté à retourner au front et ont menacé d’ouvrir une enquête contre lui s’il ne le faisait pas.

Début août, il quitte la Crimée et publie son texte sur Internet. Après avoir déménagé d’une ville à l’autre en Russie pour éviter d’être identifié, il a quitté le pays.

« Je ne vous ai pas dit tout cela en détail ? Je veux que les gens en Russie et dans le monde comprennent comment la guerre s’est déroulée et pourquoi les gens continuent de la combattre », a-t-il déclaré. « Non pas parce qu’ils veulent se battre, mais parce qu’ils trouvent très difficile de partir dans des circonstances similaires », a-t-il ajouté.

Il a souligné « que l’armée et la société russe ont peur », estimant que seulement 10% des militaires soutiennent la guerre, tandis que la majorité des soldats ont peur de s’exprimer. « Ceux qui sont contre la guerre ont peur de s’exprimer et ils ont peur des conséquences d’un départ », a-t-il ajouté.

Il a souligné que s’il obtenait le statut de réfugié, il travaillerait pour « mettre fin à la guerre ». « Je veux que le moins de jeunes Russes possible rejoignent (la guerre), alors faites-leur savoir ce qui se passe là-bas », a-t-il déclaré.

Andrien Barre

"Maven de la bière. Expert du Web. Troublemaker de longue date. Organisateur en herbe. Communicateur général. Gourou de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.