Une vague de colère après qu’une correspondante pro-syrienne a annoncé son travail pour une chaîne officielle française

Damas – « Al-Quds Al-Arabi »: Le média syrien, Rania Zanoun, a déclenché une tempête de critiques après avoir annoncé qu’après une période de service, elle attendait des papiers officiels pour travailler en tant que journaliste de presse pour France 24 L’arabe a commencé en les studios Al-Akhbariya du régime syrien et leur reportage continu en présentant les programmes d’information qui ont conduit à des dialogues politiques et des reportages de terrain alors qu’ils accompagnaient les forces du régime syrien dans leurs campagnes militaires contre les Syriens dans la périphérie de la capitale Damas.

L’annonce de Zanoun a été faite à travers une photo qu’elle a publiée sur sa page Facebook personnelle montrant derrière elle le logo du diffuseur France 24, où elle a reçu de nombreuses bénédictions grâce au travail de ses proches, mais elle est revenue puis a supprimé la photo de son compte. Les critiques s’adressent à la chaîne officielle française, pour un pays qui chante la liberté et la démocratie, et explique son opposition au régime syrien et sa politique de guerre contre le peuple, soulignant le refus de normaliser les relations avec le régime d’Assad et refusant de lever les sanctions qui leur sont imposées.

Al-Quds Al-Arabi a observé des réactions de colère face à la question, comme l’a commenté Noha Idris : « Rania Zanoun, animatrice et journaliste dans les médias d’Assad, a accompagné l’armée de barils et s’est remise d’avoir tué des enfants syriens et d’avoir scandé des armes chimiques. Elle est maintenant sur la chaîne française France.

Alors que le chercheur syrien Firas Allawi s’interrogeait : « Sur quoi France 24 a-t-elle fondé sa nomination de Rania Thanoun, partisane du régime meurtrier d’Assad, parmi les cadres de la chaîne ?

Le journaliste Walid Barkiseh a écrit une partie d’un article sur sa page personnelle dans lequel il a déclaré : « Rania Al-Thnoon, connue des Syriens sous le nom de « Lieutenant Thanoun », a été l’une des présentatrices de télévision syriennes les plus célèbres pendant des années, malgré ses mauvaises performances, mais Le niveau de calomnie qu’elle avait l’habitude de présenter à l’écran l’a incitée à surpasser les programmes d’information pour couvrir les débats politiques et les témoignages les plus importants. Aujourd’hui, Al-Zanoon apporte tout ce « grand » héritage professionnel sur les écrans français, où elle devrait travailler comme reporter pour le service arabe de la chaîne France 24 depuis la capitale, Damas.

Alors que l’avocat Zaid Al-Azm a déclaré : « Cher Monsieur ou Madame, je vous informe qu’après avoir communiqué avec un administrateur de France 24, je peux vous informer que RZ n’a pas été employé dans le studio de Paris, peut-être qu’il sera exploité là où il est nécessaire en Syrie et pas en France, et je vous demanderais aussi de faire attention à ce que tout le monde ne dise pas sur son compte Facebook qu’il collabore avec tel ou tel parti, c’est vrai. Facebook chez les Shabiha est plein de mensonges.

Après une vague de critiques acerbes contre Zanoun, Zanoun a pour sa part précisé au site du magazine Azma qu’elle se trouvait toujours dans la capitale syrienne, Damas, en attente de l’approbation officielle des autorités compétentes du pays en tant que correspondante de France 24. – en terre syrienne – pour agir pour couvrir toutes les activités qui s’y déroulent.

Andrien Barre

"Maven de la bière. Expert du Web. Troublemaker de longue date. Organisateur en herbe. Communicateur général. Gourou de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.