« Al-Qusi » discute des possibilités de coopération dans les technologies spatiales avec l’ambassadeur de France

docteur Mohammed Al-Qossi, PDG, a reçu Agence spatiale égyptienneL’ambassadeur de France, Marc Berti, et sa délégation qui l’accompagne au siège de l’Agence spatiale égyptienne, dans le but d’activer le partenariat communautaire entre les institutions ainsi que de discuter des possibilités de coopération entre les deux parties dans l’intérêt public.

La visite comprenait des visites des laboratoires de l’agence et des rencontres satellites Il est en cours de développement et présente les dernières capacités technologiques et humaines des ingénieurs et de l’équipage de soutien.Le bâtiment d’assemblage, d’intégration et de test a également été visité pour en savoir plus sur les dernières connaissances de l’Agence en matière d’infrastructure spatiale.

A lire aussi.. L’Agence spatiale égyptienne accueille des membres du corps professoral de la Faculté des sciences de l’Université du Caire

Pour sa part, Al-Qossi a remercié l’ambassadeur pour sa visite, qui reflète les liens étroits et continus entre l’Égypte et la France depuis de nombreuses années, et a expliqué en détail les activités de l’agence et les domaines possibles de coopération dans le domaine des sciences et technologies spatiales, qu’il espère réaliser dans un avenir proche.

Son Excellence l’Ambassadeur a exprimé sa joie de la visite de l’Agence, a salué les efforts déployés par tous et a exprimé les efforts de renforcement des capacités de l’Agence, ainsi que les installations existantes de l’Agence représentées dans le bâtiment de l’agence spatiale moderne, et Leur vision des projets et Il a souligné l’importance du secteur spatial et la nécessité de faire progresser la coopération spatiale entre les deux pays, d’autant plus que la France a choisi l’Égypte comme pays prioritaire de partenariat et d’aide publique au développement pour le développement des cinq prochaines années.

docteur Ayman Mahmoud, chef de la Division de la charge utile spatiale et membre du conseil d’administration de l’Agence spatiale égyptienne, a fait une présentation sur les projets en cours dans l’agence tels que, mais sans s’y limiter, la Cité de l’espace qui compte 23 bâtiments, et l’Orient Projet Afrique soumis au COMESA, qui vise à discuter de la problématique du changement climatique et de son impact sur la sécurité alimentaire à l’aide d’un système d’intelligence artificielle, ainsi que le projet African Development Satellite, qui vise à développer un petit satellite impliquant les pays africains Nigeria, Ghana , le Kenya, l’Ouganda et le Soudan, en plus du projet de caméra de la Station spatiale internationale, ainsi que l’hébergement par l’Égypte de l’Agence spatiale africaine et enfin et surtout du satellite éducatif universitaire Space Keys, une plateforme éducative et le cœur du laboratoire d’innovation spatiale de les facultés de génie et des sciences, la conciliation art a été invité à fournir cinq satellites éducatifs aux pays africains du Kenya, de l’Ouganda, du Nigeria, du Ghana et du Soudan.

A la fin de la visite, le Dr. Mohamed El-Qousi a remis à l’Ambassadeur de France la pancarte de l’Agence Spatiale, a remercié au nom de tous les ingénieurs et personnels de l’Agence pour la visite et a exprimé son souhait de la renouveler et d’activer la coopération entre l’Agence Spatiale Egyptienne et l’Agence Spatiale Française dans un proche avenir. avenir.

Il convient de noter que l’Agence spatiale égyptienne est une agence économique publique égyptienne dotée de la personnalité juridique et liée au président de la République créée par la loi n° 3 de 2018.

Il vise à développer et à transmettre les sciences de la technologie spatiale, à les localiser et à les développer et à disposer de la capacité nationale pour construire des satellites et les lancer depuis le territoire égyptien.

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.